Les raisons de l’infidélité croissante des femmes ?

Un nombre croissant d’articles, de sondages, d’enquêtes en témoignent : de plus en plus de femmes avouent avoir trompé / tromper / ou ne pas s’interdire de tromper un jour leur partenaire.

Mais encore une fois, pourquoi ?


unfaithful Raison numéro 1 :

L’image traditionnelle (séculaire) de la femme subordonnée à l’homme est définitivement dépassée (*).

Les femmes ont aujourd’hui acquis leur indépendance (**). Elles se positionnent à égalité avec les hommes dans de multiples domaines : travail, sport, politique.

Il en va de même pour l’infidélité : ce type de comportement ne semble plus devoir être seulement réservé aux hommes.

Raison numéro 2 :

L’infidélité féminine n’est plus aussi taboue que par le passé.

  • Les femmes en parlent plus facilement / ouvertement. Certaines d’entre elles revendiquent haut et fort leur droit de suivre leur instincts les plus intimes, de vivre leur vie comme elles l’entendent, d’accepter de prendre des risques, de suivre leur goût pour la nouveauté, d’assumer – tout simplement – leurs désirs …
  • Elles n’hésitent plus vraiment à agir comme les hommes (surtout après des siècles marqués par la domination des rapports patriarcaux / l’infériorité des droits des femmes face aux hommes). Au contraire, elles semblent amuser leurs choix, adopter les comportements des hommes et même prendre les devants …

L’infidélité croissante du côté des femmes appartient à un phénomène plus global (au niveau holistique – et dont l’influence s’inscrit dans le temps).

Exemples :

  • Les présidents français (ou autres) l’ont fait :
    – Cela ne semble pas choquer grand monde.
    – Alors que ces responsables politiques devraient donner l’exemple (être responsables et au dessus de tout soupçon).
  • Certains articles féminins ou masculins ont un discours totalement décomplexé face à l’infidélité, au point de l’encourager, d’en faire un aspect indispensable à la vie conjugale.
  • Les publicités de certains sites extraconjugaux dans des espaces publics (sur les bus ou dans le métro des grandes métropoles).

Raison numéro 3 :

Comme dans le cas des hommes infidèles, les sites extraconjugaux simplifient la recherche d’amants potentiels pour les femmes.

Certains services se disent d’ailleurs 100% pensés pour les femmes.

Une remarque parallèle au passage : les femmes semblent particulièrement apprécier les services de sites extraconjugaux qui disposent d’une application ou d’une version adaptée pour les smartphones. A bon entendeur, salut !

*****

** L’histoire nous rappelle la longue prédominance (pendant plusieurs millénaires) du modèle patriarcal.

Les hommes avaient plus d’occasions de mettre en valeur leurs compétences physiques (pour assurer la protection de la famille, travailler dans les champs, partir à la guerre). Ils bénéficiaient généralement d’une éducation privilégiée par rapports aux femmes. Dans ce contexte, il semblait normal de considérer que les hommes puissent être infidèles et les femmes fidèles (moins infidèles).

** Recul des valeurs religieuses au cours du 19/20eme siècle, essor des mouvements féministes, révolution sexuelle dans les années 1960/1970, démocratisation de l’accès aux moyens de contraception …

Vous aimerez aussi...